Kalysïe : le mot originalité mis en bouteille.

Vign_FHA-Kalysie-28052014_ws1024166123L’originalité d’un mariage se fait généralement dans les détails. Parce que dans les grandes lignes… un mariage reste un mariage. Focus sur une récente trouvaille que je souhaitais vous faire partager afin de vous donner des idées pour égayer votre soirée : un poiré dit « haute-couture » à l’extrait de gingembre : la Kalysïe, produit par la marque bretonne florissante Kystin Quoi de mieux pour tester un produit pour un futur mariage, qu’une dégustation entre copines ? Présentation des résultats…

La fraiche et fruité breizh touche

Première confidence : n’aimant pas l’alcool (et m’y connaissant autant sur ce sujet que sur les paris du Quinté+), j’ai été très agréablement surprise par cette cuvée au goût fruité. Ses fines bulles, rappellent la fraicheur du champagne sans le côté « qui pique » permet à la Kalysïe d’être très appréciée, même par les personnes sensibles (dont je fais également partie).

Le consensus général a décrété que c’est l’originalité de la Kalysïe qui en faisait sa spécificité. « Nous ne sommes pas habitués », « ça surprend »… sont les premières impressions qui se sont révélées.

Un petit goût ancien mais discret est donné par le gingembre, fait certainement parti des spécificités de la Kalysïe. Et sur ce point, les goûts et les couleurs ne se discutent pas.

Au nez, on sent déjà bien le fruit. Et en goûtant, nous ne sommes pas déçus. Une personne participant à la dégustation a déclaré que la boisson était trop fruitée pour s’accompagner durant le repas et conseillait de la boire plutôt durant l’apéritif ou le dessert.

Une amie a conclu « le concept est réussi : la texture est bien, le parfum est agréable et le goût est bon ».

Les 2% d’alcool présents permettront à votre belle-mère de préserver son égo en pensant prouver que si si, elle tient à l’alcool !

En tant qu’étudiante en communication, la présentation est d’après moi pour un produit, aussi importante que le contenu (comprendre : ton pinard aura beau être excellent, si ta bouteille est moche, j’aurais trop honte de le servir à mes invités. Ce n’est pas familier, c’est la vérité). Et la première impression donnée par la gamme remplit pleinement sa fonction de séduire. Sublimée par une jupe d’un rouge sensuel (pour le côté glamour), un verre à impression givrée (vous n’avez cependant pas besoin de vous marier en hiver pour le servir), et décorée par une étiquette sobre et élégante, la bouteille séduit ainsi dès le premier regard par sa présentation. Le bémol que je mettrai tout de même est lorsque l’on enlève le capuchon, la bouteille parait tout à coup nue.

Face à vos invités béats, vous pourrez humblement vous vanter que vous connaissiez bien évidemment ce poiré (définition à l’intention de votre belle-mère non-patriote du beau pays breton : un cidre où la poire remplace la pomme) mêlé au gingembre.

Offrez-vous du haut de gamme !

Cette boisson a récemment fêté ses deux ans et fait partie de la gamme Kystin, tout comme la Cuvée XVII et la Cuvée Pûr. C’est la Cuvée XVII qui est à l’origine de la série, mais c’est la Kalysïe qui est la plus adaptée pour un mariage parce qu’elle est plus fraiche et originale que ses deux sœurs.

Ces trois boissons sont notamment saluées par de grands chefs comme Anne-Sophie Pic, Eric Guérin ou encore les tables Dessance. Et oui, nous, on fait les choses bien, ou on ne les fait pas.

Et histoire d’avoir un peu de conversation avec votre beauf’ ignare, vous pourrez l’informer que l’exquise boisson qu’il déguste a remporté plusieurs distinctions dans de grands concours internationaux : Prix du meilleur cidre international pour la Kalysïe, et prix du meilleur cidre d’innovation pour la Cuvée XVII.

La boisson, imaginée par Sasha Crommar, est déjà adoptée au Japon, en Allemagne, en Chine, en Autriche et sera bientôt accessible en Espagne.

Convaincue pour goûter ? Vous n’avez pas besoin d’attendre de vous marier (ni harceler votre compagnon pour vous qu’il vous passe la bague au doigt) pour tester cette cuvée ! Cela pourra également faire office de touche d’originalité dans un repas de famille, avec une charlotte aux poires ou un bavarois aux poires en dessert par exemple.

Découvrir la gamme Kystin, c’est s’embarquer pour un voyage au cœur des pays celtes dont vous reviendrez comblée !Vign_kystin_ws1024166124

http://www.kystin.net/

Advertisements

2 réflexions sur “Kalysïe : le mot originalité mis en bouteille.

  1. Article bien écrit !
    ça me donne, dans un élan de bretonne pas bretonnante (mais gaëlisante quand même), d’en acheter une (ou deux) tout de suite =)
    Je reste cependant perplexe sur le terme « Breizh touche »…
    Ne faudrait-il pas plutôt dire Breizh peurlip 😉 comme on dirait « french touch » en anglais ?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s